N°35 – j’ai descendu dans mon jardin

 

| Éditorial

Avec l’été et ses lumières vient le temps du calme pour musarder tout à loisir et écouter le chant du monde. Pour vous délasser, La Grande Oreille vous emmène aujourd’hui dans l’univers fascinant des jardins, dans ces lieux si bien clos qui, paradoxalement, s’ouvrent sur les rêves, favorisent tous les élans et apportent harmonie et sérénité. De jardins des délices en jardins partagés, vous découvrirez pourquoi nos jardins contemporains, moins corsetés et plus naturels que ceux de jadis, sont désormais “en mouvement”. Vous découvrirez aussi que sans cesse les fleurs y parlent de vous, et que derrière les inoffensifs nains de plâtre se cachent… Alors flânons de charmilles en passages ombragés et d’allées fleuries en fraîches tonnelles pleines d’oiseaux et de senteurs. Flânons jusqu’au prochain numéro qui nous mènera, en l’honneur des 150 ans d’amitié franco-japonaise, au pays du soleil levant. En attendant, belle lecture, bonne promenade et lumineuses vacances.


PDF :

| Les premières pages de la revue


Get Adobe Flash player

Afficher les premières pages en plein écran :



  • Gigi Bigot, Marchande d’étoiles
  • Lieux de contes en région parisienne