N°16 – la maison, contes du logis

 

| Éditorial

Au cœur de l’hiver et du froid brille une petite lumière.
Est-ce la chaumière de Cendrillon reléguée au coin de la cheminée ou l’isba de la sorcière Baba Yaga ? Peut-être plus simplement celle de notre maison intime pleine de souvenirs de jeux et de rires, d’escaliers dévalés de la cave au grenier, de recoins reculés abritant nos secrets ou de tables garnies accueillant des amis, de mots, de paroles tendres échangées et d’histoires racontées.

Sur chaque ardoise
qui glissait du toit
on avait écrit un poème
La gouttière est bordée de diamants
Les oiseaux les boivent
Pierre Reverdy

En attendant le prochain numéro qui aura pour thème La Belle endormie, l’équipe de rédaction de La Grande Oreille vous souhaite une lumineuse et joyeuse année.


PDF :

| Les premières pages de la revue


Get Adobe Flash player

Afficher les premières pages en plein écran :



  • Gigi Bigot, Marchande d’étoiles
  • Lieux de contes en région parisienne