N°15 – le gai savoir, contes d’apprentissage

 

| Éditorial

La nasse sert à prendre le poisson ; quand le poisson est pris, oubliez la nasse.
Le piège sert à capturer le lièvre ; quand le lièvre est pris, oubliez le piège.
Les mots servent à exprimer les idées. quand l’idée est saisie, oubliez les mots.
Où trouver un homme qui a oublié les mots ? C’est avec lui que j’aimerais m’entretenir.
Tchouang-Tseu.


Se confronter au loup de nos légendes, éveiller ses sens dans la nature, voyager, découvrir la vie en faisant l’école buissonnière, imaginer et rêver, autant de façons d’engranger un gai savoir qui complètera utilement celui dispensé par l’école.
Merci pour vos nombreux encouragements et pour les suggestions que vous formulez dans les réponses au questionnaire. En attendant des résultats plus précis que vous trouverez dans le prochain numéro, nous avons retenu un point pour ce numéro d’automne. Vous souhaitez plus de débats et de discussions. Nous ouvrons donc un dossier sur le récit de vie qui prend aujourd’hui une place importante. Pour quelles raisons ?
Est-ce une mode appelée à disparaître ou une évolution durable ? Vos avis nous intéressent, écrivez-nous.
Le prochain numéro sera consacré à la maison, de la cave au grenier.


PDF :

| Les premières pages de la revue


Get Adobe Flash player

Afficher les premières pages en plein écran :



  • Gigi Bigot, Marchande d’étoiles
  • Lieux de contes en région parisienne