N°1 – les contes du fil ou la parole tissée

 

| Éditorial

Voici donc le premier numéro de La Grande Oreille. Il est prévu quatre livraisons par an, aux dates des changements de saison. La Grande Oreille a pour ambition d’être, plus qu’une revue, un atelier de littérature orale, c’est à dire un lieu de travail, au sens boulanger du terme (si j’ose dire) : travail d’une pâte à faire lever, travail d’une matière certes palpable, mais vivante : le conte, ses sens, son histoire, ses voies et ses voix.
L’ordonnance de La Grande Oreille sera aussi simple que possible. Le traitement d’un sujet particulier occupera la majeure partie de chaque numéro. Ce thème sera pour moitié présenté sous la forme de récits, contes ou légendes, et pour autre moitié d’une tentative d’exploration historique, ethnographique ou simplement méditative, selon les cas, de ces récits. La dernière partie de la revue proposera un journal à plusieurs voix. Chacun est invité non pas à simplement s’y exprimer, mais à y déposer toute information ou réflexion susceptible d’intéresser la communauté de ses confrères lecteurs. Attirer l’attention des autres sur ce qui nous a nourris, et qui est donc susceptible de les nourrir aussi. C’est à cette démarche-là que nous souhaitons voir adhérer les futurs fournisseurs – que nous espérons nombreux — de cette rubrique multicolore.
La Grande Oreille, si vous lui prêtez vie, évoluera au fil des livraisons. Le vêtement se fait à qui le porte, et la maison à qui l’habite. Nous allons tenter, pour cette première année, d’explorer quelques thèmes privilégiés – et parfois insolites — de la parole conteuse : le fil et les fileuses, le fou-sage dans la tradition juive, le brouillard, les métamorphoses, conte et chamanisme. Ensuite, nous verrons. Si notre désir s’accomplit, cette revue ne sera pas un lieu de consommation mais un lieu de relation vivante. Le propre de la vie est de ne pas tenir en place. Nous bougerons donc. Le chemin s’ouvre à peine. Nous espérons, pour vous et nous, une longue caravane et de belles découvertes.


PDF :

| Les premières pages de la revue


Get Adobe Flash player

Afficher les premières pages en plein écran :



  • Lieux de contes en région parisienne